Comment financer son projet animalier ou sa ferme pédagogique ?

Comment financer son projet animalier ou sa ferme pédagogique ?

Comment financer son projet de ferme pédagogique ? Des rêves plein la tête, la passion des animaux et de la nature chevillée aux corps ! Cela fait longtemps que vous imaginez le projet de votre vie : créer une ferme pédagogique, un parc animalier, ou un lieu de rencontre entre la nature et l’homme. Dans vos songes les plus fous, vous rendez heureux vos visiteurs, qui trouvent dans votre lieu un espace de liberté, de magie et de reconnexion avec le vivant. Mais voilà, vous n’avez pas d’argent. Pas un rond, ou trop peu. Pourtant, il est bien possible de financer son projet de ferme pédagogique ! Les financements, quand on sait comment et où les trouver, ne manquent pas. Alors, comment faire ?

Dans la même thématique : Métiers animaliers : créer une ferme pédagogique ?

Etape 1 : Faites le point sur vous, votre projet de ferme pédagogique, et vos capacités de financement

Pour savoir où on va, il vaut mieux savoir d’où on vient. Un bilan de compétences ne sera pas de trop pour vous remémorer qui vous êtes, ce que vous savez faire, et surtout identifier vos faiblesses. C’est normal d’en avoir. Tant que vous en avez conscience, alors tout va bien. Listez toutes les compétences nécessaires pour réussir votre projet de ferme pédagogique ou de parc animalier, et faites-vous un tableau forces vs faiblesses.

Pouvez-vous financer les premiers euros de votre ferme pédagogique ?

Avant de budgétiser votre projet, il est important que vous fassiez l’inventaire de votre capacité de financement initiale. Avez-vous une somme que vous pouvez investir au départ ? Quand on parle d’investir, vous avez conscience que cette mise de départ peut être perdue. Avez-vous des ressources financières récurrentes, comme une indemnité chômage, ou le salaire d’un conjoint ? Demandez-vous combien de temps vous pouvez vivre sans revenu d’activité.

Votre mise de départ, si elle est infime (moins de 2-5% de votre besoin de financement), pourra être complétée par des investisseurs bienveillants de votre entourage proche. On appelle cela le « love money ». Ces personnes vous donnent ou prêtent de l’argent, non pas parce qu’elles croient en votre projet, mais parce qu’elles vous apprécient. Le financement participatif, que nous voyons plus bas, sera aussi une bonne option pour trouver votre mise de départ.

quelle est votre propre capacité à financer votre projet de ferme pédagogique ?
Quelle est votre propre capacité à financer votre projet de ferme pédagogique ?

Montez et budgétisez votre projet animalier ou de ferme pédagogique

Dans cette étape, vous allez réaliser un dossier béton. D’abord pour vous. Plus il sera complet, plus vous prendrez conscience de votre projet, de ses contraintes, de ses failles. Si vous allez au bout, c’est qu’il est solide.

Réalisez d’abord une sérieuse étude de marché : quelle est l’offre ou la concurrence actuelle dans votre zone géographique ? Pour quelle demande ? Avec quels partenaires ou parties prenantes ?

Ensuite dessinez les contours de votre ferme pédagogique, c’est-à-dire dressez une description technique. Que fera-t-elle ? Sous quelle forme ? Qu’allez-vous vendre ? Auprès de qui ? Pour quels tarifs ? Si vous connaissez déjà le lieu exact, commencez à imaginer à quoi servira chaque espace (sans pour autant passer des heures à dessiner un plan d’architecte !), quels seront vos horaires d’ouverture, quels seront vos animaux, etc. S’il vous manque des compétences, qui va les combler ? Des prestataires extérieurs ? Des employés ?

Voir aussi l’article « J’ai un projet de pédagogie ou de médiation animale, mais pas de lieu… les tracas du foncier »

Le montage économique de votre projet de parc animalier ou de ferme pédagogique doit suivre les étapes suivantes. Premièrement, le choix d’un statut juridique qui s’adapte à votre vision et à vos besoins (entreprise, société, association, entreprise agricole…). Ensuite, déterminez votre modèle économique (d’où viennent vos recettes, comment, contre quoi ?), budgétisez l’investissement initial (travaux, mises aux normes, décoration etc.) et le budget courant (quelles charges mensuelles). Cela vous permettra de monter un business plan complet, dans lequel vous estimerez vos recettes, charges et flux de trésorerie sur 3 ans.

Savez-vous planter des sous ?
Savez-vous planter des sous ?

Pour passer à l’étape suivante, votre projet doit démontrer sa viabilité économique (il est rentable au plus tard la troisième année), sa capacité à vous rémunérer décemment, et une charge de travail équilibrée. Si c’est un projet pharaonique et que vous le portez seul, personne ne vous croira.

Etape 2 : Listez et sollicitez un maximum de financeurs potentiels, si possible sensibles au monde des fermes pédagogiques

Les subventions publiques

Contrairement à ce que l’on pense, les subventions publiques abondent toujours en France. L’important est de savoir où les trouver, et de prendre le temps de monter les dossiers solides. Surtout dans votre domaine ! Un projet de ferme pédagogique pourra prétendre à des aides sur plusieurs thématiques : éducation à l’environnement, protection de zones fragilisées, accessibilité au monde du handicap, dynamisme économique, social et culturel, création d’emploi, etc.

Les subventions publiques peuvent être accordées par réponse à un appel à projet, sur une enveloppe budgétaire dans le cadre d’un dispositif publique ministériel, régional, départemental, communal ou intercommunal. Plus rarement, elles peuvent être accordées sur sollicitation spontanée. Les projets de ferme pédagogique sous forme associatives ont davantage de chances de trouver porte ouverte. Les entreprises ayant un statut agricole peuvent également prétendre à des aides à l’installation.

D’autres organisations proposent régulièrement des subventions, comme des organismes qui gèrent les fonds européens, des associations d’intérêt publique.

L’emprunt

L’emprunt fait peur, car on imagine souvent qu’il nous endette personnellement. C’est souvent le cas, mais on peut limiter son impact. L’emprunt est en fait un excellent moyen de financement ! En effet, les taux sont si bas qu’il est aujourd’hui financièrement bien plus intéressant d’emprunter, que de recourir à son propre patrimoine.

Les banquiers ne font pas tous peur ! Osez les solliciter pour financement votre projet animalier de ferme pédagogique
Les banquiers ne font pas tous peur !

Pour emprunter à moindre coût, de nombreux dispositifs existent : prêts d’honneur à taux zéro chez France Active, Initiative France ou auprès de la Caisse des dépôts, par exemple. Dans certains cas, elles pourront même garantir vos emprunts auprès de banques privées, ce qui vous sécurise fortement.

Les investisseurs privés : fondations et grandes entreprises

Bien sûr, il ne faut choisir n’importe qui, car c’est une image qui va nous coller à la peau. Mais n’ayez pas peur de solliciter des aides de fondations privées ou d’entreprises. Elles ont des fonds à votre disposition pour développer votre cause, si leur domaine de prédilection correspond à votre projet (inclusion sociale, handicap, développement durable, etc.)

Et le financement participatif dans tout ça ?

Miimosa, Ulule, Kiss Kiss Bank Bank, leetchi… Les plateformes de financement participatif ne manquent pas ! On est très vite tenté par cette capacité d’avoir de l’argent gratuitement. Attention cependant à choisir le bon moment pour lancer votre campagne. En effet, si vous n’êtes connu de personne, vous aurez du mal à lever de gros montant.

Si en revanche vous avez une belle communauté autour de vous, alors foncez ! Les financeurs classiques (les banques par exemple) apprécieront encore plus si vous avez déjà levé 20% ou 30 % de votre besoin de financement sur ces plateformes, car vous aurez prouvé l’intérêt de votre ferme pédagogique tant rêvée.

Diversifiez vos sources de financement, et prévoyez un déploiement progressif de votre projet de ferme pédagogique

Le meilleur financement est un savant cocktail, dont les sources sont diversifiées. Eh oui, la biodiversité fonctionne aussi dans votre compte en banque ! Si vous diversifiez vos sources de financement, vous vous trouverez moins dépendant d’un seul partenaire, et en serez d’autant plus libre et serein.e.

Le financement de votre projet de ferme pédagogique vient rarement d'un seul bienfaiteur, mais de plusieurs sources équilibrées
Le financement de votre projet de ferme pédagogique vient rarement d’un seul bienfaiteur, mais de plusieurs sources équilibrées

Voir grand, c’est bien. Voir grand tout de suite, c’est montrer à vos financeurs que vous ne priorisez pas. Dans votre plan de développement, il sera préférable que vous imaginiez votre projet étape par étape. Les bénéfices d’une première activité pouvant être réinvestis dans de nouvelles activités par exemple. A voir trop grand trop vite, vous risquez de retarder fortement l’ouverture de votre établissement, ce qui aura un impact financier important.

Pas d’ouverture = pas de recettes = pas de remboursement de vos emprunts = des investisseurs frileux. Il faudra prouver à vos investisseurs que vous pouvez démarrer vos activités rapidement.

Vous souhaitez un accompagnement professionnel pour le montage de votre projet, et trouver les meilleurs financements ? Découvrez la formation « Je lance mon projet animalier », dans laquelle nous travaillerons ensemble votre étude de marché, votre stratégie et votre business plan. Une question ? Contactez-moi quand vous le voulez.

Tristan FERRE
Consultant, coach et fondateur de la formation «Je lance mon projet animalier : médiation animale et fermes pédagogiques»

logo entrepreneurs animaliers

Vous souhaitez devenir entrepreneur animalier, et la relation homme / animal vous passionne ? je vous offre une formation en ligne gratuite : inscriptions ici

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire