Entreprendre en ayant un handicap (Partie 2)

Entreprendre en ayant un handicap (Partie 2)

Dans notre précédent article « Entreprendre en ayant un handicap (Partie 1) », vous avez découvert les différentes aides mises en place pour soutenir les travailleurs indépendants en situation de handicap. 

Mais au-delà de ces aides, quelles pourraient être les réelles  opportunités entrepreneuriales à saisir, quand on vit avec un handicap ? 

Accès à l’emploi de plus en plus compliqué, stigmatisation Il est souvent compliqué pour une personne handicapée de se (ré)insérer professionnellement, tout en s’épanouissant. C’est pourquoi prendre la voie du travail en tant qu’indépendant est devenu une solution envisageable pour les personnes en situation de handicap. 

Quelles sont les difficultés que peut rencontrer un entrepreneur handicapé également ? 

Le travail indépendant handicapé, vecteur de participation sociale et économique.

Faire le choix de monter sa propre entreprise est un vrai challenge pour chacun d’entre-nous. Celui-ci, et peu importe le type de handicap, doit être une option d’alternative réalisable. Si avoir une déficience ou une fragilité peut décourager un entrepreneur, elle ne doit lui fermer aucune porte. Nuançons quand même nos propos, ils existent bel et bien des handicaps cognitifs ou mentaux qui font que la personne n’aura pas la capacité juridique de prendre une décision par elle-même. Mais cela représente une partie infime des handicapés tout de même. 

Avoir sa propre entreprise est une réelle opportunité, notamment en gain d’autonomie. Libre de tout lien de subordination avec un employeur, cela peut s’avérer être un vrai bol d’air. Quand on sait tout le mal-être que peut ressentir une personne (handicapée ou non) sur son lieu de travail. 

Le travailleur indépendant en situation de handicap gagne également en indépendance : finies les galères des transports ou bien encore l’accessibilité à son travail. Place à la flexibilité et à l’optimisation du temps de travail. Immergé dans un lieu de travail pensé pour lui, en adéquation avec son handicap. L’entrepreneur handicapé peut se sentir réellement autonome, car il a lui-même la possibilité de prendre le contrôle sur son handicap.

Entreprendre avec un handicap : une plus grande légitimité dans certains marchés de niche

Les entrepreneurs en situation de handicap peuvent faire de leur handicap une force. Par exemple, qui d’une personne en fauteuil roulant connaît mieux les contraintes d’être dans une telle situation ? Et c’est en connaissant les contraintes de son handicap que l’entrepreneur sera en mesure de trouver une solution à celles-ci. Le handicap se révèle ici comme une opportunité à saisir. L’entrepreneur en situation de handicap connaît les contraintes et sait qu’il n’est pas le seul dans cette « galère ». Il voit le monde comme d’autres ne le voient pas. 

Automatiquement un marché de niche s’ouvrira à lui. Il sera d’autant plus facile de convaincre les potentiels adeptes à acquérir son « innovation » ou son service. Car il aura ce crédit d’être dans la même situation que ses cibles. Alors oui avoir une différence par rapport aux autres peut-être une force ! Qui d’un neurotypique ou d’un autiste serait le plus légitime pour créer des services adaptés aux personnes souffrant de trouble autistique ?  

Les animaux, un contact direct et simple

Chez les Entrepreneurs Animaliers, nous sommes régulièrement amenés à nous poser une question : et pourquoi un entrepreneur en situation de handicap ne pourrait-il pas se lancer dans le secteur animalier ? Effectivement il est parfois plus simple de communiquer avec le monde des animaux que l’être humain. Établir une relation toute simple via un sourire, un regard ou même juste une caresse, suffit pour se faire comprendre. Ou à défaut, suffit pour s’épanouir. Toute différence qu’il y a avec les non-handicapés peut, au moins un temps, se laisser oublier au contact de l’animal. Les relations hommes-animaux se font naturellement, sans aucun jugement des 2 parties. Cela peut-être un échappatoire parfait pour l’entrepreneur en situation de handicap, qui ressentira moins sa différence et mieux encore, l’aider à la surmonter. 

Alors oui il n’est pas toujours simple de se dire que nous avons une différence. Mais c’est avec celle-ci qu’un entrepreneur va avoir plusieurs opportunités qui vont s’offrir à lui. De multiples aides, un accompagnement personnalisé, des opportunités de marché de niche, le milieu animalier sont plusieurs facteurs qui peuvent encourager une personne en situation de handicap de se lancer dans le grand bain et se mettre à son propre compte. 

Nous sommes conscients que tout n’est pas possible suivant le handicap rencontré, notamment les handicaps très lourds avec une invalidité quasi totale de son corps. Soyons honnête sur le sujet, le handicap très lourd ne représente qu’une petite proportion des handicaps qui touchent beaucoup d’entre nous. À l’heure d’aujourd’hui, une personne sous tutelle, souffrant de déficience cognitive ou mentale par exemple, peut vivre une expérience entrepreneuriale, pour autant qu’elle soit accompagnée et sécurisée par le suivi de son tuteur.  

Vous souhaitez devenir entrepreneur animalier, et la relation homme / animal vous passionne ? je vous offre une formation en ligne gratuite : inscriptions ici

Laisser un commentaire