Entreprendre en ayant un handicap (Partie 1)

Entreprendre en ayant un handicap (Partie 1)

Créer une entreprise lorsqu’on est en situation de handicap peut parfois représenter un réel obstacle. Pourtant, il peut suffire d’un rien. pour faire de son handicap une réelle opportunité. Les obstacles sont nombreux pour une personne en situation de handicap, notamment l’accès aux prêts et à l’assurance qui sont difficiles. Cependant un point commun rassemble le monde des entrepreneurs et celui des personnes en situation de handicap : la persévérance. Oui ! Se battre est une réalité quotidienne pour toutes ces personnes, peu importe la déficience ou la différence. Alors quand on sait que différentes aides ont été mises en place pour encourager les personnes en situation de handicap à mettre en place leur projet, c’est qu’il y a bien des raisons de se lancer…

D’après le Comité national de coordination d’action handicap (CCAH), , on comptabilisait en 2018 un peu plus de 75 000 travailleurs indépendants en situation de handicap en France.. Alors que Pôle Emploi dénombre environ 510 000 demandeurs d’emploi handicapés à la même période, créer et monter son propre projet devient une alternative de plus en plus séduisante pour ces travailleurs.

Dans cet article, nous verrons quelles sont les aides possibles pour mettre en place son projet entrepreneurial, et nous continuerons dans le prochain sur les opportunités que peut représenter le travail indépendant en situation de handicap.

Les aides à l’entrepreneuriat en situation de handicap

La première étape fondamentale est bien-sûr de se déclarer en tant que travailleur handicapé. Pour cela il faut pour toute personne en situation de handicap se rendre à la maison des personnes handicapés (MDPH) de votre région, afin de demander ce statut. Un statut qui permettra aux travailleurs indépendants qui souhaitent monter leur projet d’obtenir des aides techniques, matérielles mais également humaines (par exemple un interprète pour le langage des signes).

 

« J’ai obtenu mon statut de travailleur handicapé mais comment financer mon projet ? »

 

Ils existent plusieurs organismes et aides financières accessibles pour rendre son projet possible :

– Être aidé par l’AGEFIPH, organisme paritaire français.

Lors du démarrage de son activité, il est possible d’obtenir une subvention entre 5000€ et 12000€ (pour un apport de fond propre de 1500€). L’AGEFIPH octroie également une “trousse” de 1ère assurance permettant de garantir les risques suivants : multirisques professionnelles, prévoyance (accident et maladie) et santé (soins médicaux, hospitalisations et dentaires).

Cet organisme peut faire intervenir un spécialiste de la création d’entreprise labellisé par l’AGEFIPH, avant, pendant la création ou la reprise de l’entreprise.

« Je possède déjà mon entreprise mais je n’ai pas pensé à obtenir cette aide, puis-je en faire la demande auprès de l’organisme ? »

Et bien malheureusement non, les personnes possédant déjà leur auto-entreprise ne peuvent pas bénéficier de cette aide. Celle-ci étant réservé aux demandeurs d’emploi handicapés inscrits à Pôle Emploi.

– Obtenir un crédit avec le dispositif NACRE (Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise)

Le NACRE a pour but de renforcer l’apport personnel du créateur avec un prêt à taux 0% (Prêt jusqu’à 10 000€) accordé par France Active ; oui oui vous avez bien lu, 0% !

En plus du prêt, ce dispositif permet une aide pour monter le dossier et un dispositif d’accompagnement durant une période de 3 ans afin d’assurer la pérennité de l’entreprise.

– Faire sa demande d’ACCRE au moment de la création d’entreprise.

Mais l’ACCRE qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une aide consistant à réduire de manière significative les charges sociales de l’entrepreneur durant une période de 1 an.

Attention : Il est important de faire sa demande au moment de la création du projet au Centre de Formalité des Entreprises pour en bénéficier ! Ce serait dommage de s’en priver…

« Puis-je cumuler mon allocation de personne handicapé ainsi que le revenu de mon auto-entreprise ? »

 

Oui c’est possible ! Au moment de la création, et ce pendant une période de 3 mois, il est possible de percevoir à taux plein l’Allocation pour adulte handicapé (AHH) ainsi que les revenus engendrés par sa propre entreprise.

Après ce délai de 3 mois, la CAF recalculera vos droits en fonction de vos revenus trimestriels.

– Rejoindre un réseau d’entrepreneur grâce à h’up entrepreneurs

H’up entrepreneurs est un réseau constitué essentiellement de travailleurs indépendants handicapés. Leur mission principale est de proposer à chaque entrepreneur un parcours d’accompagnement personnalisé. Que vous soyez aux prémices de votre projet, ou à l’étape de pérennisation, cette association viendra apporter son soutien pour vous encourager à entreprendre. Vrai porte-parole des travailleurs indépendants handicapés, h’up entrepreneurs mène un combat de fond : lutter contre les préjugés d’incompatibilité handicap / entrepreneuriat. Et ça c’est tout à leur honneur.

Pour consulter leur site internet -> https://h-up.fr/

Romain MIGNOT,

Community Manager Les Entrepreneurs Animaliers

Les Entrepreneurs Animaliers - formations et accompagnement dans vos projets associant l'humain et l'animal

Vous souhaitez devenir entrepreneur animalier, et la relation homme / animal vous passionne ? je vous offre une formation en ligne gratuite : inscriptions ici

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire