Les animaux sont-ils des professeurs comme les autres ?

Les animaux sont-ils des professeurs comme les autres ?

Les animaux peuvent-ils jouer un rôle dans l’éducation des jeunes, si oui comment ? C’est ce que nous allons voir dans ce deuxième volet de la série sur la relation enfant-animal.
Quand les animaux jouent les professeurs, c’est parti !
Cette série se déroule en trois étapes, vous êtes ici à la deuxième. Dans le précédent article, vous avez découvert comment la science analyse la relation enfant-animal, sur le plan de la santé mentale. On a notamment vu que l’animal a un impact non négligeable sur le bien-être de l’enfant. Son estime, son anxiété mais aussi son comportement. Dans le prochain, nous traiterons du sujet de l’émergence de la citoyenneté chez les plus jeunes, grâce à la nature et aux animaux. Aujourd’hui, concentrons-nous sur l’aspect éducatif.

Cet article est disponible en version texte et en version vidéo/audio

Si vous êtes de ces parents qui ont décidé d’adopter un animal en partie pour aider à l’éducation de votre enfant (représentant 20% des gardiens d’animaux français). Sachez que vous aviez vu juste ! En effet, nos compagnons peuvent paraître comme de parfaits professeurs dans beaucoup de situations. Mais paraitre signifie-t-il réalité ? Je vous propose d’y regarder de plus près…

C'est une image d'un enfant avec son chien à la mer au bord de l'eau. Si vous êtes de ces parents qui ont décidé d'adopter un animal en partie pour aider à l'éducation de votre enfant, sachez que vous avez juste !

L’enfant acteur de la vie de son compagnon

En possédant un animal, un enfant est obligé de s’en occuper. Au départ, il peut voir l’animal un peu comme un jouet ou une peluche que l’on câline. Mais le jour où l’animal arrive à la maison, l’enfant prend conscience que son compagnon a besoin d’attention. Le jeune gardien est alors très vite responsabilisé et beaucoup de parents apprennent à leurs enfants comment s’occuper du nouveau venu. Le but étant de rendre son fils ou sa fille véritable acteur de la vie de son compagnon. Ceci est une très bonne méthode pour éduquer son enfant : il prend du plaisir avec son animal, joue avec, le caresse, se confie à lui, mais à condition qu’il lui donne du temps. En fonction de l’âge de l’enfant et de la race d’animal adopté, les responsabilités ne sont pas les mêmes. Cela permet de faire prendre conscience à l’enfant qu’un être vivant n’est pas un jouet. En le responsabilisant, on renforce peu à peu son indépendance, et donc son autonomie.

L’éducation de l’enfant avec les animaux

Dans une ancienne interview, nous avions contacté un instituteur en CM1/CM2, qui possédait depuis plusieurs années des animaux dans ses classes. Pendant longtemps des rongeurs mais depuis quelques temps des poissons. Ceci permet alors de lier l’animal à l’éducation des jeunes faite classiquement à l’école.

Je vous cite une partie de son témoignage :

« Dans ma classe, il y a une responsabilité pour être soigneur : donner de la nourriture, aider au nettoyage. On change toutes les semaines pour que chaque élève y participe »

De cette manière, les élèves, même ceux ne possédant pas d’animaux chez eux, ont chacun leur tour la responsabilité d’un animal vivant, sous contrôle de l’instituteur. 
Et de compléter :

« Je suis sûr que la présence d’animaux dans la classe apporterait du bien-être et des responsabilités aux élèves, surtout aux élèves de la ville qui observent peu le vivant ».

Enfant avec un chat noir dans la forêt. Nous pouvons voir qu'avoir la responsabilité d'un animal pour un enfant est signe de développement personnel.

Autre témoignage très intéressant que nous avions reccueilli, celui d’Elodie Azevedo, monitrice d’équitation adaptée. Elle nous avait ouvert les portes en 2017 de son activité au centre équestre La Montagne de Cormeilles en Parisis (95).

«Pour moi, le simple fait de confier un poney à un enfant lui donne des responsabilités très fortes : il devra s’en occuper avant de monter dessus pour son cours d’équitation et après le cours.»

C’est alors un groupe d’enfant qui se forme et chacun est responsable de son propre poney pour un moment. Il a donc vite l’impression d’être le seul à gérer sa monture.

Découvrez notre premier article sur la relation enfant/animal ! Cliquez ici pour lire l’article

Apprendre mieux et plus rapidement pour l’enfant avec les animaux

Autre aspect intéressant : la qualité et la rapidité d’apprentissage, en présence d’animaux, comparativement à des enfants qui ne sont pas au contact quotidien d’animaux. Replongeons-nous un instant dans l’étude publiée dans le International Journal of Environmental Research and Public Health, que j’avais précédemment décrypté.

Selon cette étude, l’animal de compagnie est pour beaucoup d’enfants un réel élément motivateur dans l’apprentissage et le développement. Le compagnon a alors le pouvoir d’aider dans l’éducation de l’enfant, notamment en enrichissant son vocabulaire. Tout d’abord, la relation de non jugement qu’implique l’interaction avec un animal permet de mettre l’enfant en confiance. Qui souvent aime bien se confier à son animal et lui parler. Une relation qui favorise le développement de son langage, de son vocabulaire. Les enfants ayant un animal chez eux s’expriment également mieux quand il s’agit du monde vivant et du corps que ceux ne possédant aucun animal. En effet, pour l’enfant, il parait plus simple d’apprendre et de retenir quand il s’agit d’un sujet dans lequel il est émotionnellement investi. Il est alors souvent amusant pour le jeune propriétaire d’apprendre l’anatomie de son compagnon, qu’il retiendra donc très facilement. Chez les jeunes adultes également, les études convergent sur un meilleur développement cognitif et social s’ils sont entourés d’animaux.

Vous n’avez pas encore lancé votre projet animalier, et vous avez envie d’en découvrir plus ? Inscrivez-vous à notre formation découverte gratuite sur 7 jours ici.

Se dépasser pour progresser

Elodie Azevedo, monitrice d’équitation adaptée, nous confiait également que le poney motive l’enfant à se dépasser. Lorsqu’il pratique l’équitation, l’enfant commence à développer son esprit de compétition à travers différents jeux pour les petits. Mais également son esprit d’équipe par cette même manière.
De plus, répéter les exercices et réussir à les exécuter, en un mot maîtriser soi-même son poney donne de la confiance à l’enfant. Ce qui permet de le faire progresser et le motive à persévérer dans l’apprentissage. La vision de l’enfant sur l’animal n’en sera que plus ouverte. Lui permettant ainsi de se forger petit à petit son propre mode de pensée.

Accompagner son enfant avec les animaux

Cependant, il faut garder à l’esprit que ces bienfaits sont intimement liés au taux d’encadrement de la part des parents.
Il faut tout d’abord que chaque parent sensibilise son enfant avant d’espérer un effet de l’animal sur ce dernier. Car c’est bien avant tout la qualité du milieu de vie de l’enfant qui sera l’élément déterminant de son développement cognitif, et de son éducation.
La meilleure façon d’avoir de l’effet sur un enfant avec un animal restant d’avoir un compagnon à temps plein à la maison, d’encadrer et d’accompagner son enfant dans sa démarche d’interaction avec son animal en tant que parent, et d’avoir un cadre de vie sain. De trop nombreux enfants, notamment citadins, n’ont aujourd’hui aucun contact avec un animal.
L’instituteur qui avait répondu à notre interview nous avait d’ailleurs confié « J’ai fait plusieurs voyages de découverte et à chaque fois la plupart des élèves n’avaient jamais approché ou touché une vache, une chèvre ou même un gros chien ».

Créer des connexions animaux et enfant

Avoir un animal, c’est super, mais si vous multipliez les interactions avec le vivant, c’est encore mieux ! Il existe de nombreux professionnels dont le métier est de créer cette connexion, l’éducation à la ferme, la médiation animale, l’éveil à la nature, les classes vertes.
Faites un tour sur lescapadeverte.fr pour dénicher des lieux exceptionnels près de chez vous, et près des besoins de l’enfant.

Dans la dernière partie de cette série, je vous proposerai d’envisager ensemble les premiers pas du jeune enfant vers la citoyenneté.
Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le relayer autour de vous.

Et si vous avez envie d’en savoir plus, vous pouvez télécharger gratuitement la liste des 10 livres qu’il faut absolument avoir lu quand on parle d’éducation des enfants à l’environnement. Pour l’obtenir, il vous suffit de cliquer sur le lien juste en dessous. Je vous retrouve très bientôt pour le dernier épisode de cette série.

Portez-vous bien !

JE VEUX CONNAITRE LES 10 LIVRES LES PLUS IMPORTANTS SUR L’EDUCATION DE L’ENFANT A L’ENVIRONNEMENT ! : inscriptions ici

Merci d’avoir lu cet article, et à bientôt !
Tristan FERRE, entrepreneur passionné
Fondateur des Entrepreneurs Animaliers

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire