You are currently viewing Décuplez votre parcours de visite… sans acheter 1 seul mètre carré

Décuplez votre parcours de visite… sans acheter 1 seul mètre carré

Si vous vous souvenez du premier article de cette série, nous avons développé l’importance d’une conception en trois dimensions de votre parc ou ferme pédagogique. La verticalité et la profondeurs, présents partout dans la nature, doivent en effet absolument se retrouver dans votre parcours de visite. Dans ce nouveau sujet, je vais me concentrer sur une quatrième dimension.

Quésaco ? Il s’agit d’utiliser intelligemment le numérique et les nouvelles technologies au sein de son parcours pédagogiques. Non par pour remplacer les expériences sensorielles essentielles, mais pour les augmenter, les compléter.

Le numérique : l’ennemi des parcs et fermes pédagogiques ?

Au risque de paraitre contradictoire avec le parti-pris de cet article : oui, le numérique peut desservir les « lieux nature » ! Et il ne s’en prive pas. Vous ne voyez pas où je veux en venir ? En voici quelques-uns :

  • Arte, Netflix ou Disney+, qui présentent de sublimes reportages sur la nature, sur les animaux ; par extension, tous les supports culturels qui montrent la nature, peuvent contenter une part importante de la population, qui ne ressentiront pas le besoin de « vivre en vrai » l’expérience nature.
  • Les musées virtuels, les belles images sur Instagram, les balades virtuelles sur Google Earth, les jeux vidéo à réalité augmentée : tous peuvent nous plonger dans une expérience reproduisant la nature de façon assez fidèle (réalité virtuelle « presque comme si on y était »).
  • Pire encore, sacrilège, un simple acte de consommation, appuyée par une belle publicité, peut tromper quelques temps notre cerveau, nous laissant croire que nous sommes proche de la nature : « ce bracelet plante des arbres » ; « ce beau 4×4 vous offre la liberté et la nature à volonté »…

Toute expérience qui promet la « nature » et qui peut se pratiquer en dehors du « vrai » lieu nature, en devient un concurrent direct.

Pourquoi faire entrer votre parc ou votre ferme pédagogique dans la 4e dimension ?

Que recherche un visiteur, une famille ou une enseignante quand il ou elle s’intéresse à visiter un lieu nature ? En tout cas, pas à voir la nature à l’état brut, sinon cela se passerait en plein cœur d’une montagne, sans rien autour.

Un parc ou une ferme pédagogique est tout sauf un lieu de « pure nature ». C’est un espace paysagé, mis en scène, créé de toute pièce pour sensibiliser et éduquer autour de diverses thématiques. La nature y est présente, mais elle cohabite avec la culture.

Et c’est justement sur cet aspect culturel que le numérique prend tout son intérêt. En fait, c’est une question de volume d’informations que vous souhaitez offrir aux visiteurs. Si vous choisissez de créer 5 parcours thématiques dans le même espace, allez-vous placer 5 familles de panneaux pédagogiques partout ? Dans l’affirmative, ce serait un chaos visuel, il y en aurait partout, on s’y perdrait. « Là ! Il y a un point rouge ! Ah mais non nous on suit le parcours vert… Mais où est le vert ? ».

Le fait de vous appuyer sur des supports numériques, complémentaires au parcours de visite classique, vous permet d’épurer votre lieu, et ainsi de laisser plus de place à la nature. Cela permet de diversifier votre offre, en proposant par exemple, à travers des supports numériques adaptés :

  • Une visite guidée au format audio (type audio-guide)
  • Une immersion audio-visuelle dans les coulisses de votre établissement (vie et bruits des animaux, vie à la ferme, etc.)
  • Une traduction en langues étrangères, sans avoir à imprimer de nouveaux panneaux
  • Un parcours ludique, de jeux et de quêtes, avec autant de thématiques que voulu.

Dédramatiser le passage au numérique : oui, c’est faisable.

Si vous cherchez à reproduire des effets spéciaux fantastiques et inédits, vous allez devoir sortir le chéquier. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’en numérique aussi on peut « bricoler » de petites solutions très simples et très efficaces.

D’abord, vous n’êtes pas obligé d’investir lourdement dans des tablettes ou audioguides. Il suffit que la connexion 3-4-ou-5G soit bonne sur tout le site pour que vous puissiez compter sur le smartphone de vos visiteurs.

La solution la plus simple est le renvoi, à chaque étape, vers une vidéo que vous postez sur YouTube. Avec un système de QR-code à scanner, il devient très simple d’inviter un visiteur à visionner une vidéo. Et parfois il ne sera même pas utile de créer vos propres contenus : d’autres s’en seront chargés.

Ensuite, moyennant quelques compétences techniques, il vous est possible de créer des parcours plus complets :

  • Parcours « dont vous êtes le héros »
  • mini-jeux,
  • quêtes ou chasses au trésor
  • activités collaboratives, en équipe, escape-game ou autre.

Tout cela via des applications en ligne créées pour l’occasion, ou détournées de leur usage d’origine. C’est un petit investissement « temps » (ou argent si vous déléguez) au départ, mais une fois que vous aurez compris le principe, votre imagination sera votre seule limite.

Merci d’avoir lu cet article, et à bientôt !
Tristan FERRE, entrepreneur passionné
Fondateur des Entrepreneurs Animaliers

Chez les Entrepreneurs Animaliers, nous avons passé beaucoup de temps à développer ce genre de projet avec et pour des fermes pédagogiques, et nous prévoyons la création d’une mini-formation « Boostez vos parcours pédagogiques grâce au numérique». Les préinscriptions sont ouvertes dès maintenant avec un tarif lancement, profitez-en en cliquant ici !

Cet article a 2 commentaires

  1. Adeline

    Très intéressant comme article avec de bonnes idées pour améliorer sa structure. Il faut s’adapter et savoir vivre avec notre temps, en revanche, il ne faudrait pas perdre le développement de nos sens au détriment du numérique. Rien ne vaut une immersion au contact de la nature pour une découverte sensorielle complète.

    1. tristanferre

      Bonjour Adeline,
      merci de votre commentaire, oui tout à fait, on va dans ce sens aussi, le numérique est là pour apporter une touche en plus, mais ne doit pas remplacer l’expérience pratique et sensorielle =)

Laisser un commentaire